Revivez en direct les événements en Egypte ce samedi: Hosni Moubarak a nommé un Premier ministre

59 contributions
Publié le 29 janvier 2011.

MONDE - L'intervention de Moubarak n'a pas calmé la contestation...

Vous êtes en Egypte actuellement? Envoyez-nous vos témoignages, photos et vidéos à reporter-mobile@20minutes.fr

23h20: Le live est désormais terminé. Mais retrouvez toutes les informations de la journée en cliquant ici !

23h: La police égyptienne abat 17 assaillants de commissariats
La police égyptienne a abattu samedi 17 personnes qui tentaient d'attaquer deux commissariats de police dans le gouvernorat de Beni Souef, à une centaine de km au sud du Caire, ont rapporté des témoins et des services médicaux.

Douze des personnes tuées tentaient d'attaquer un commissariat à Biba et les cinq autres avaient pris d'assaut un commissariat de la ville de Nasser. Des dizaines d'autres personnes ont été blessées.

22h10: Manifestations en Jordanie contre la hausse des prix et la corruption
Plusieurs dizaines de Jordaniens se sont rassemblés samedi devant les bureaux du gouvernement, à Amman, où ils ont réclamé la démission du Premier ministre Samir Rifaï et des mesures contre la corruption..

21h55: Gaza privée de carburant
Les habitants de la bande de Gaza formaient samedi de longues files devant les pompes à essence. Ils craignent'une pénurie de carburant importé clandestinement d'Egypte par des tunnels creusés sous la frontière.

Les exploitants des tunnels expliquent que les livraisons de carburant et d'autres produits de contrebande se sont effondrées et avaient atteint samedi leur niveau le plus bas.

21h40: Barck Obama a présidé une réunion de crise
Barack Obama a tenu samedi une réunion de crise sur la situation en Egypte. Il a maintenu la pression sur les autorités égyptiennes pour éviter la violence et appuyer de larges réformes, rapporte la Maison blanche.

«Il a réaffirmé que notre priorité était de nous opposer au violence et d'appeler à la retenue, de soutenir les droits universels et d'appuyer des mesures concrètes qui fassent progresser la réforme politique en Egypte», rapporte la Maison blanche dans un communiqué.


21h30: Les téléphones mobiles fonctionnent à nouveau
Les services de téléphone portable ont commencé à se rétablir samedi au Caire après avoir été coupés la veille. L'opérateur Vodafone a expliqué que lui-même et les autres opérateurs n'avaient pu que se plier à une injonction des autorités égyptiennes leur ordonnant de suspendre les communications en plusieurs endroits du pays.

21h: Les pyramides fermées
Impossible pour les touristes d'aller visiter les fameuses pyramides, fermées ce samedi. Touristes ou expatriés, la France a appelé ses ressortissants à la plus grande prudence.

20h45: Sarkozy, Merkel et Cameron appellent Moubarak à la modération
Le président français, la chancelière allemande et le Premier ministre britannique ont publié samedi une déclaration conjointe dans laquelle ils se disent «vivement préoccupés par les événements» en Egypte. Ils appellent le président Hosni Moubarak à éviter le recours à la violence et à engager un processus de changement.

20h10: 73 morts
Au moins 73 personnes ont été tuées et des milliers blessées vendredi et samedi lors des heurts entre les manifestants et la police, selon des sources médicales citées par l'AFP.

19h20: Mohamed ElBaradei n'est pas satisfait
L'opposant a affirmé que la nomination d'un vice-président et d'un nouveau Premier ministre n'était pas suffisante, dans des déclarations à la chaîne Al-Jazira.

19h10: L'Allemagne menace de réduire son aide à l'Egypte
Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a annoncé samedi que Berlin pourrait réduire son aide à l'Egypte si les autorités ne relâchent pas leur répression de la contestation. Selon le ministère allemand des Affaires étrangères, l'Allemagne s'est engagée en juin dernier à verser plus de 200 millions d'euros à l'Egypte sur les deux années à venir.

19h: Des scènes de pillages au Caire
Des scènes de pillage étaient signalées dans certains quartiers du Caire. Une source au sein des services de sécurité a affirmé par ailleurs que des incidents avaient éclaté dans la prison d'Abou Zaabal, au nord-est du Caire, où des détenus ont tenté de s'échapper. Leur tentative a été mise en échec mais le bilan avancé par cette source est de huit morts et 1223 blessés.

18h45: Des milliers de manifestants bravent toujours le couvre-feu
Au Caire, à Alexandrie ou à Suez, des milliers de manifestants sont encore une fois descendus dans les rues.

18h15: Les familles de diplomates israéliens et 40 ressortissants évacués du Caire
Ils ont été transportés à bord d'un vol spécial, a annoncé le ministère israélien des Affaires étrangères. Le ministère précise qu'il n'existe pour l'heure aucun projet de rapatriement des diplomates israéliens basés en Egypte et des informations faisant état d'une fermeture de l'ambassade ont été démenties. Un porte-parole a précisé que les bureaux étaient de toutes façons fermés le week-end.

17h45: Les deux fils de Hosnir Moubarak seraient arrivés à Londres
Selon la chaîne Al Jazeera, les deux fils du président égyptien sont arrivés à Londres samedi en fin d'après-midi. Ils ont rejoint l'épouse de Hosni Moubarak.

17h30: Il n'y pas de projet d'élections anticipées
Les manifestants se massent toujours par milliers au Caire. Le président du Parlement a déclaré qu'il n'y avait pas cependant de projets d'élections anticipées, selon la télévision Al Arabia. Après les législatives de novembre dernier, le calendrier électoral prévoit une présidentielle pour le mois de septembre.

17h20: L'armée égyptienne prend les postes clés
La nomination d'Ahmad Chafik et d'Omar Souleïmane à la vice-présidence place aux principaux postes du pouvoir des hommes ayant des liens avec l'armée égyptienne.

17h: Ahmad Chafik chargé de nommer le nouveau gouvernement
Ahmad Chafik devient Premier ministre en charge de nommer le nouveau gouvernement égyptien. Ancien pilote de chasse, il a dirigé l'armée de l'air entre 1996 et 2002, année où il entre au gouvernement, chargé de l'Aviation civile.Son passage au ministère lui a valu une réputation d'efficacité et de compétence administrative.

16h45: Le vice-président, Omar Souleiman, prête serment
Le nouveau vice-président a prêté serment en direct à la télévision égyptienne. Il a juré de préserver le régime en place.

>> Suivez en direct les événements en Egypte sur la chaîne Al Jazeera en cliquant ici

16h30: Des momies endommagées au musée du Caire
Des pillards se sont introduits vendredi soir dans l'enceinte du Musée du Caire et ont détruit deux momies, a annoncé Zahi Hawass, président du Conseil des antiquités égyptiennes. Le chef des Antiquités égyptiennes a précisé que des civils aidés par des agents de la police touristique avaient stoppé les pilleurs. «Mais certains ont réussi à entrer et ont détruit deux des momies», a-t-il ajouté.

16h15: Moubarak nomme son chef des renseignements au poste de vice-président
Selon la chaîne Al Jazeera, Hosni Moubarak a nommé un vice-président en la personne du chef des renseignements Omar Suleiman, un fidèle du pouvoir. Une première en trente ans de règne. Dans le même temps, la chaîne d'info annonce aussi que les manifestations ont fait au moins trois morts au Caire aujourd'hui.

15h55: Manifestation anti-Moubarak devant l'ambassade d'Egypte à Paris
Aux cris de «Moubarak dégage», environ 200 personnes se sont rassemblées samedi devant l'ambassade d'Egypte à Paris pour réclamer le départ du président égyptien. «Tunisie, Egypte: vive la révolution», «Moubarak tu es sourd», «Le pouvoir au peuple», pouvait-on lire sur les banderoles brandies par les manifestants rassemblés devant le bâtiment situé dans le 16e arrondissement de Paris.

15h45: «Il faut que les violences s'arrêtent» affirme Fillon
En visite au Mans (Sarthe), François Fillon a fait part de son inquiétude au cinquième jour du mouvement de contestation sans précédent contre un régime en place depuis trente ans. «Nous sommes extrêmement préoccupés. L'Egypte est un grand pays qui compte énormément pour la stabilité du Moyen-Orient», a déclaré le Premier ministre à la presse à propos de la situation en Egypte, où résident environ 10.000 Français. «Il faut que les violences s'arrêtent, a-t-il ajouté. Personne ne peut accepter qu'il y ait des morts. Personne ne peut accepter ce déchaînement de violence.»

15h30: Une marée humaine investit les rues du Caire et d'Alexandrie
Des milliers d'Egyptiens sont redescendus samedi dans les rues du Caire et d'Alexandrie, réclamant la démission d'Hosni Moubarak et rejetant son appel au dialogue. Ces rassemblements se tiennent alors que le couvre-feu est entré en vigueur depuis 30 minutes et que l'armée ne fait, pour le moment, rien pour le faire respecter.

14h35:Un millier de manifestants tentent de prendre d'assaut le ministère de l'Intérieur
La police a ouvert le feu contre les manifestants. Ce millier d'opposants tentaient de prendre d'assaut le ministère de l'Intérieur au Caire explique la chaîne Al Jazeera.

14h25: L'armée met en garde les manifestants contre les violations du couvre-feu
L'armée égyptienne a prévenu samedi par communiqué que quiconque violerait le couvre-feu imposé pour faire face au mouvement de contestation serait en danger. Entré en vigueur vendredi sur décret du président Hosni Moubarak, le couvre-feu a été étendu samedi pour les villes du Caire, d'Alexandrie et de Suez, où il court désormais de 16h (14h GMT) à 8h (6 GMT).

13h04: L'Europe appelle «à l'arrêt des violences pour mettre fin au bain de sang»
Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, a lancé samedi un appel en faveur de l'arrêt des violences et de la liberté d'expression en Egypte. «(J'appelle) à l'arrêt des violences pour mettre fin au bain de sang, à la libération de toutes les personnes arrêtées ou placées en résidence surveillée pour des motifs politiques, y compris les personnalités politiques, et à la mise en oeuvre du processus de réforme nécessaire», écrit le président du Conseil européen dans un communiqué.

12h55: Le roi d'Arabie Saoudite soutient le président Moubarak
Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a apporté son soutien au président égyptien Hosni Moubarak face aux manifestations réclamant son départ, a rapporté samedi l'agence de presse officielle saoudienne SPA. «Aucun arabe ni aucun musulman ne peut tolérer la moindre ingérence dans la sécurité et la stabilité de l'Egypte arabe et musulmane de la part de ceux qui ont infiltré le peuple au nom de la liberté d'expression, qu'ils exploitent pour instiller leur haine destructrice», a affirmé le roi Abdallah, cité par l'agence saoudienne.

12h20: Des manifestants se rassemblent devant la morgue de Suez
Une centaine de personnes se sont rassemblées samedi devant la morgue de la ville de Suez, dans l'est de l'Egypte, où, selon elles, se trouvent les cadavres de 12 personnes tuées la veille lors des manifestations hostiles au gouvernement. Des femmes assises sur un muret près de la morgue ont pleuré et crié lorsqu'une ambulance a amené un nouveau corps.

12h06: Le siège de la Sûreté de l'Etat attaqué à Rafah
Selon la chaine d'information I>Télé, l'attaque du siège de la Sûreté de l'Etat à Rafah par des manifestants aurait fait trois morts dans les rangs de la police.

11h50: Affrontements entre des milliers de manifestants et la police à Alexandrie
Des milliers de manifestants ont affronté la police samedi à Alexandrie, dans le nord de l'Egypte, et des tirs à balles réelles ont été effectués, a rapporté un journaliste de Reuters. Le bilan des manifestations contre le président Hosni Moubarak, qui a imposé un couvre-feu dans tout le pays, s'élève à 20 morts à Alexandrie depuis vendredi, a ajouté ce témoin.

11h25: Deux enfants parmi les 30 cadavres amenés à l'hôpital du Caire
Trente cadavres ont été amenés à l'hôpital El Damardach du Caire vendredi entre 13h et 23h, durant les manifestations hostiles au président Hosni Moubarak, a-t-on appris samedi de source hospitalière. Parmi ces corps figuraient ceux de deux enfants âgés de 4 et 7 ans, a-t-on ajouté de même source.

11h14: Les déclarations de Moubarak sont «insultantes», estime Mohamed ElBaradei
L'opposant Mohamed ElBaradei, interviewé par la chaîne France 24. a estimé que les déclarations d'Hosni Moubarak étaient insultantes et invité le président égyptien à quitter le pouvoir.

10h56: L'armée met en garde les manifestants
Les forces armées égyptiennes invitent la population et les manifestants à ne pas se rassembler aujourd'hui et à respecter le couvre-feu. «Les forces armées invitent les citoyens à ne pas se réunir et à respecter le couvre-feu», a rapporté la télévision publique égyptienne, ajoutant que les contrevenants encouraient des «procédures judiciaires».
Si vous souhaitez retrouvez des vidéos de la situation sur place, c'est par là.

10h47: Le gouvernement invite les Français «à différer tout voyage» non urgent en Egypte
Le ministère français des Affaires étrangères, intégrant la recommandation vendredi du secrétariat d'Etat au Tourisme de suspendre les départs ce week-end pour l'Egypte, conseillait samedi sur son site internet aux Français de «différer tout voyage» non urgent vers ce pays. Près de 4.000 touristes français seraient actuellement en Egypte.

10h40: Les téléphones portables fonctionnent de nouveau
Les services de téléphonie mobile ont commencé à fonctionner de nouveau samedi au Caire au lendemain de leur suspension lors de manifestations hostiles au président égyptien Hosni Moubarak. Il n'était toutefois toujours pas possible d'envoyer des messages par SMS.

10h32: Des affrontements violents ont lieu à Ismaïliya
Selon plusieurs témoins, des manifestants et des policiers s'affronteraient en ce moment à Ismaïlyia, une ville située au nord de Suez.

10h10: Un supermarché français pillé au Caire
Selon I>Télé, un supermarché Carrefour aurait été pillé dans la périphérie du Caire sous les yeux de l'armée.

10h: «Le nouveau gouvernement devrait être formé très rapidement aujourd'hui»
Le gouvernement égyptien va officiellement présenter sa démission ce samedi lors d'un conseil des ministres censé débuter à midi (10h GMT) et un nouveau cabinet sera formé très rapidement, a déclaré un porte-parole. «Nous nous rendons précisément maintenant à une réunion, qui devrait débuter dans une heure, pour démissionner», a déclaré Magdy Rady, porte-parole du gouvernement, à Reuters. «Le président annoncera le nom du prochain Premier ministre. D'après ce que j'ai compris de ce qu'a dit le président, le gouvernement devrait être formé très rapidement aujourd'hui», a-t-il ajouté.

9h50: Au mois 20 morts à Alexandrie
Al Djazira a rapporté samedi que l'un de ses journalistes avait vu plus de 20 cadavres à Alexandrie, en Egypte, après des affrontements la veille entre manifestants hostiles au régime d'Hosni Moubarak et forces de l'ordre. La chaîne d'informations qatarie n'a pas fourni plus de détails.

9h45: Des tirs à balles réelles entendus au Caire
La police égyptienne a tiré samedi à proximité des manifestants rassemblés dans des rues menant à la place Tahrir dans le centre du Caire mais on ignore s'il s'agissait de tirs à balles réelles ou en caoutchouc, a rapporté un journaliste de Reuters. Les manifestants ont fui la police, déployée près de véhicules militaires.

9h30: Plusieurs centaines de manifestants se rassemblent au Caire
Plusieurs centaines de manifestants se sont de nouveau rassemblés samedi dans le centre du Caire pour réclamer le départ d'Hosni Moubarak quelques heures seulement après la promesse de formation d'un nouveau gouvernement formulée par le président égyptien. «Dégage, dégage», ont scandé ces manifestants rassemblés sur la place Tahrir, sous l'oeil de l'armée déployée en masse au lendemain des vastes rassemblements hostiles à Moubarak, au pouvoir depuis 1981. «Tranquille, tranquille», a lancé la foule aux militaires.

Les manifestants étaient de retour dans la rue quelques minutes après la fin du discours d'Hosni Moubarak qui n'est pas parvenu à les rassurer. «Il n'a jamais été question du gouvernement. C'est toi (Moubarak) qui doit partir! Tu en as suffisamment fait!», a réagi un manifestant.

«Nous sommes dans l'inconnu»

Dans une allocution télévisée, Moubarak a montré sa volonté de rester au pouvoir en agitant une modeste carotte - en reconnaissant officiellement les frustations économiques des manifestants - et un gros bâton, en déployant des véhicules militaires dans la capitale et d'autres villes.

Si la classe moyenne égyptienne familière des réseaux sociaux sur Internet a donné l'impulsion des manifestations, la mobilisation a rassemblé vendredi des Egyptiens de tout bord et de toute classe sociale. Les populations les plus modestes, qui dépendent des subventions d'Etat pour se nourrir, pourraient toutefois être tentées d'attendre de voir si Moubarak tient ses promesses avant de se confronter à l'armée dans les rues.

«Nous allons voir comment les gens réagissent mais je ne pense pas que cela sera suffisant. Je ne veux pas parier sur les chances de survie. Nous sommes dans l'inconnu», a indiqué Anthony Skinner, directeur associé à Maplecroft, société spécialisée dans les risques.

J.C. avec Reuters
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr