Internet au sommet de l'Everest

0 contributions
Publié le 29 octobre 2010.

KATMANDOU - Un nouveau réseau de téléphonie à haut débit dans la région népalaise de l'Everest va désormais permettre aux alpinistes de passer des appels en vidéo et de surfer sur internet depuis le sommet le plus haut du monde, a annoncé un groupe de télécom népalais.

Ncell, une filiale du géant suédois de la téléphonie TeliaSonera, a annoncé avoir installé une station télécoms de technologie 3G (troisième génération) à une altitude de 5.200 m près du village de Gorakshep, dans la région himalayenne de l'Everest.

"Aujourd'hui, nous avons réussi à passer l'appel en vidéo le plus haut du monde depuis le camp de base du mont Everest. La couverture du réseau va atteindre le sommet de l'Everest", a déclaré jeudi à la presse à Katmandou le directeur de Ncell Nepal, Pasi Koistinen.

L'installation servira aux milliers d'alpinistes et de trekkeurs qui se lancent chaque année à l'assaut de l'Everest (8.848 m).

Ils dépendaient jusqu'à présent d'une couverture téléphonique par satellite aléatoire et coûteuse, sans possibilité d'appels par vidéo, installée par China Mobile en 2007 depuis le versant chinois de l'Everest.

Environ 3.000 personnes ont gravi le sommet depuis la première ascension d'Edmund Hillary et Tenzing Norgay en 1953.

"C'est un grand pas pour les communications de téléphonie mobile car la 3G va fournir des services de télécommunications plus rapides et plus abordables depuis la montagne la plus haute du monde", s'est félicité Lars Nyberg, le directeur de TeliaSonera, qui possède 80% de Ncell.

Le débit des services 3G sera suffisant pour passer des appels en vidéo et utiliser l'internet, a déclaré le groupe, qui revendique aussi un autre exploit technique, cela d'avoir installé la 3G à l'endroit le plus bas du monde, à 1.400 m en dessous de niveau de la mer, dans une mine en Europe.

Au total huit stations 3G, dont quatre seront alimentées à l'énergie solaire, ont été installées dans la région de l'Everest. Celle à plus basse altitude (2.870 m) se situe à Lukla, là où se trouve le principal aéroport.

Les ingénieurs du groupe ont dû braver le vent et de basses températures pour installer les infrastructures.

Le milieu de l'alpinisme a salué cette initiative.

"Les connections satellite aléatoires et coûteuses qui souvent ne marchent pas pendant des jours seront remplacées par ce service, donnant la possibilité à tous les alpinistes de rester en contact avec leurs organisateurs (d'expédition) et leur famille", a commenté Ang Tshering Sherpa, un membre de la Commission internationale de protection de la montagne.

"Cela pourra aussi être utile en cas d'accident ou d'incident lors d'une expédition", a-t-il jugé.

En dépit de ces installations dans l'Everest, le réseau de téléphonie au Népal couvre moins d'un tiers de la population de 28 millions d'habitants, l'un des pays les plus pauvres au monde.

TeliaSonera a déclaré avoir l'intention d'investir 100 millions de dollars l'an prochain pour que le pays ait un taux de couverture de plus de 90%.

© 2010 AFP
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr