Anne-Sophie Barthet, objectif Monde

0 contributions
Publié le 26 octobre 2010.

ski La jeune Toulousaine de 22 ans veut reléguer aux oubliettes la blessure qui a freiné sa carrière

Le week-end d'ouverture de la Coupe du monde de ski n'a pas souri à Anne-Sophie Barthet. La Toulousaine, blessée au dos, a fini 43e de la première manche du géant de Sölden, samedi en Autriche. Elle ne s'est donc pas qualifiée pour la seconde. « Je pensais que la douleur allait diminuer, mais cela a été un cauchemar », note la jeune femme de 22 ans. Rentrée dans la Ville rose pour se soigner, l'ancienne skieuse de Peyragudes, licenciée à Courchevel (Savoie) depuis 2002, ne s'alarme pas. La prochaine épreuve n'est programmée que le 14 novembre, à Levi (Finlande). « Mon objectif est d'être prête pour les Mondiaux », lance-t-elle. Le rendez-vous est fixé du 9 au 20 février, dans la station allemande de Garmisch-Partenkirchen.

Aspen, le drame et la renaissance
Après deux saisons mitigées, Barthet espère renouer le fil d'une carrière prometteuse, et finir dans les 15 premières de la Coupe du monde de slalom. En 2006, à 17 ans, elle est la plus jeune participante aux Jeux olympiques de Turin. Une très grave blessure lors de la descente d'Aspen (Etats-Unis), le 8 décembre 2007, brise net la trajectoire du prodige. « J'ai passé un mois alitée, deux mois en chaise roulante et huit mois en rééducation, détaille la jolie blonde, opérée trois fois après cette double luxation du genou droit et la rupture de tous les ligaments. La première année après la blessure, il faut regagner du physique. La suivante, c'est le mental qui fait fausse route. Il n'y a que cette saison que je vais être complète. » Barthet ne veut pas brûler les étapes. « Aujourd'hui, je me spécialise dans les épreuves techniques [slalom et slalom géant], indique la jeune femme, 6e du slalom sur la piste « maudite » d'Aspen en novembre 2009 [son meilleur résultat]. Mais je compte bien reprendre la descente un jour. » La Toulousaine pense aussi à son avenir hors pistes, en préparant une licence de LEA (langues étrangères appliquées) option droit économique. « J'aimerais ensuite travailler dans le commerce, ou bien devenir journaliste politique », précise-t-elle. W

Nicolas Stival
le TFC en sponsor

Samedi, Anne-Sophie Barthet donnera le coup d'envoi de TFC-Lens. Comme les Dauphins du TOEC (natation), la skieuse est sponsorisée par le club du président Olivier Sadran, très sensible au combat de la jeune femme pour retrouver son meilleur niveau. « Il est très sportif, dynamique et généreux », indique Barthet. La Toulousaine arbore le logo du club sur sa voiture, ses vêtements et sur son casque, sauf avec l'équipe de France, car les règlements l'interdisent.

Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr