Kenya: Le président kényan annonce la fin du siège du Westgate

6 contributions
Publié le 24 septembre 2013.

LIVE- L'attaque du centre commercial Westgate de Nairobi par un commando islamiste a fait 67 morts, dont 61 civils et six membres des forces de l'ordre, a affirmé le président Uhuru Kenyatta.

Ce live est désormais terminé. Merci de nous avoir suivis.

20h30: Aucune femme ne serait impliquée, affirment les shebab somaliens
Les insurgés islamistes somaliens shebab, qui ont revendiqué l'attaque du centre commercial de Nairobi, ont affirmé mardi soir qu'aucune femme n'avait été impliquée dans l'opération, démentant des rumeurs persistantes depuis le début de l'agression samedi.
Les shebab «démentent catégoriquement l'implication d'une femme dans l'opération» du Westgate, ajoutant: «Nous avons un nombre suffisant de jeunes hommes totalement dévoués et nous n'employons pas nos soeurs dans de pareilles opérations militaires». 

19h20:«Les gens qui ont fait ça étaient des animaux»
Elles étaient musulmanes, une femme et une enfant, mais elles n'ont pas été épargnées. Zahira et sa fille de huit ans Jennah figurent parmi les 62 tués du carnage du Westgate de Nairobi, pris d'assaut samedi par un commando d'islamistes somaliens. "Mon coeur s'est arrêté de battre", a raconté au Daily Telegraph le mari et père des deux victimes. Louis Bawa, patron britannique d'une entreprise de marketing, a reconnu sur photo leurs dépouilles gisant encore sur le sol marbré du centre commercial. "Les gens qui ont fait ça sont des animaux. Ils utilisent la religion comme une excuse pour tuer les gens", a accusé Louis Bawa, qui s'était installé au Kenya l'an dernier avec sa famille.

"Elles sont allés comme d'habitude au Westgate pour faire du shopping. Zahira et Jennah étaient musulmanes, mais ces animaux les ont juste tués à bout portant, comme les autres", a souligné Louis Bawa. Les shebab ont justifié le massacre comme des représailles à l'intervention de l'armée kényane dans le sud de la Somalie depuis 2011. Dans leur propagande, ils ont notamment prétendu avoir épargné la vie des musulmans présents dans Westgate au moment de l'attaque.


18h55: 67 morts, selon le président
L'attaque du centre commercial Westgate de Nairobi par un commando islamiste a fait 67 morts, dont 61 civils et six membres des forces de l'ordre, a affirmé le président kényan Uhuru Kenyatta, en annonçant que le siège du bâtiment était fini.

18h40: "Plusieurs corps sont encore coincés dans le centre commercial"
"Plusieurs corps sont encore coincés dans le centre commercial", a annoncé le président qui a demandé à ce que les drapeaux du pays soient en berne demain et déclaré trois jours de deuil national. Il a remercié les docteurs, les infirmières, et les volontaires.

18h35: Le président kényan annonce la fin du siège du Westgate
Le président Kenyatta s'adresse en ce moment même à la nation. "Nous avons affronté ces gens sans flancher", a-t-il déclaré, comme le relaie le compte Twitter du ministère de l'Intérieur. "Nous avons humilié et vaincu nos assaillants", a déclaré le président, précisant que "cinq terroristes ont été tués par balles, et 11 suspects sont en détention". Les "lâches" devront rendre des comptes à la justice a encore promis le chef de l'Etat.

"Nous n'avons pas eu peur face eaux criminels", a-t-il continué avant de préciser que "six officiers de sécurité avaient payé le sacrifice ultime", sous-entendant par là qu'ils étaient morts.

18h30: Le président va s'adresser à la nation
Avec une heure de retard sur ce que nous vous annoncions plus tôt, le président Kenyatta va s'adresser à la nation lors d'une allocution télévisée, confirme le ministère de l'Intérieur.

18h25: La sécurité renforcée dans toutes les grandes villes du pays
Le ministère de l'Intérieur annonce ce soir que les forces de sécurité ont été renforcées "dans toutes les grandes villes", la circulation est également sous surveilance.

18h: Des assaillants aux profils très divers

Au moins deux Américains et un Britannique figureraient parmi les assaillants du centre commercial Westgate de Nairobi, au Kenya. Lire notre article ici.

 

17h55: Nouvelle opération de ratissage

Une nouvelle opération de ratissage est en cours dans le centre commercial Westgate de Nairobi, pour s'assurer que tous les membres du commando islamiste sont neutralisés, ont affirmé à l'AFP des sources concordantes. Selon une source sécuritaire kényane qui a pénétré plusieurs fois dans le bâtiment mardi, une précédente opération de ratissage avait eu lieu dans la journée, mais les forces de sécurité étaient alors encore tombées sur des islamistes.
Confirmant la nouvelle opération, cette seconde source a ajouté que les forces spéciales «fouillaient magasin après magasin pour s'assurer qu'il n'y avait plus» d'assaillants.
 

17h50: La prise d'otage en images
Retrouvez par ici notre diaporama sur la prise d'otage.

17h30: L'opération ne serait pas terminée
Selon BFMTV qui cite le FBI, présent sur place, l'opération en cours ne serait pas terminée.

17h15: Sécurité renforcée au Kenya pour le procès d'un Britannique islamiste présumé
Le procès d'un Britannique islamiste présumé a repris sous haute sécurité à Mombasa, la deuxième ville du Kenya. Le Britannique Jermaine Grant est accusé de liens avec Al-Qaïda et avec une autre islamiste britannique, Samantha Lewthwaite, veuve d'un des kamikazes des attentats de Londres de 2005, dont l'ombre plane sur l'attaque du centre commercial de Nairobi qui a fait au moins 62 morts depuis samedi.
Jermaine Grant, 30 ans, avait été arrêté en décembre 2011 à Mombasa en possession de produits chimiques, batteries et interrupteurs destinés, selon l'accusation, à confectionner des explosifs. Il nie les accusations retenues contre lui.
 

17h10: Des soldats se positionneraient sur le toit de Westgate
D'après CNN, des soldats de l'armée kényane auraient été aperçus en train de prendre position sur le toit du centre commercial. Le signe d'un assaut final?

17h: La police désamorce toujours les explosifs
Selon un journaliste français sur place, la police kényane "assure finir de désamorcer les dispositifs d'explosifs, placés par les terroristes dans le centre commercial.

16h50: L'attaque vue de l'intérieur
Un photographe de l'agence Reuters a publié un article de blog (en anglais), relatant l'attaque du 21 septembre. Présent sur les lieux, il a pris de nombreuses photos, notamment des blessés.

16h30: Le président Kenyatta devrait s'adresser à la nation dans une heure
D'après le compte Twitter de la présidence et du gouvernement kényans, le président Kenyatta devrait s'exprimer à 18h30, heure locale (soit 17h30 en France), à la télévision.

16h30: Portraits de victimes
Star de la télé, neveu du président Kenyatta, entrepreneur, étudiante, architecte... La BBC dresse les portraits d'une partie des 62 victimes connues sur son site internet.

16h15: Barack Obama condamne les attaques de Nairobi à l'Assemblée générale des Nations Unies

16h10: Le Premier ministre somalien appelle les responsables à répondre de leurs actes
Le Premier ministre somalien, Abdi Farah Shirdon, a appelé à juger les responsables de l'attaque. «Ceux qui sont responsables doivent répondre de leurs actes», a-t-il déclaré, lors d'une session spéciale à Genève du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU sur la Somalie.
 

15h50: Les victimes seraient de 15 nationalités
D'après une reporter de l'agence de presse AP présente sur place, les victimes seraient de 15 nationalités différentes: australienne, britannique, américaine, canadienne,  péruvienne, chinoise, ghanéenne, française, indienne, kényane, néo-zélandaise, sud-africaine, suisse, sud-coréenne et hollandaise.

15h50: La Croix-Rouge multiplie les appels au don du sang

15h40: Un internaute a posté une vidéo du centre commercial après l'effondrement du toit


15h30: Des explosions et de la fumée toujours perceptibles sur place
Dans une vidéo postée sur le site internet Francetv info, des explosions se font toujours entendre et de la fumée se dégage encore du centre commercial Westgate.

15h25: Une minute de silence à la mémoire des deux victimes françaises demain
La ville de Nice a convié les habitants à une minute de silence mercredi à 15 heures, à la mémoire de deux Niçoises, une mère et sa fille, tuées lors de l'attaque du centre commercial de Nairobi par des islamistes.

Le député-maire (UMP) de Nice Christian Estrosi "a tenu à ce que tous les habitants de Nice puissent s'associer à la douleur de la famille et des proches des deux victimes de l'attaque terroriste", souligne un communiqué de la ville.

 

15h20: Le point sur les événements de ce début de journée

La police désamorçe des explosifs, trois soldats kényans tués et effondrement du toit du centre commercial, retrouvez dans notre article tous les événements de ce matin.

15h10: Le bilan s'élève désormais à 65 morts
L'attaque du centre commercial, qui a commencé samedi midi et entre désormais dans sa quatrième journée, a fait au moins 65 morts, dont trois soldats kényans. Le bilan pourrait encore s'alourdir drastiquement, une soixantaine de personnes étant portées disparues et de nombreux cadavres, selon les shebab, jonchant le sol du bâtiment.
 

15h: L'Union Africaine veut intensifier sa lutte contre les shebab
L'Union africaine (UA) a promis d'intensifier sa lutte contre les islamistes somaliens shebab. «Nous sommes résolus à (les) combattre, aujourd'hui plus qu'avant», a affirmé le numéro deux de la Commission de l'UA, l'organe exécutif de l'organisation pan-africaine, Erastus Mwencha.

14h50: Les shebab somaliens menacent de nouvelles attaques
Un porte-parole des insurgés islamistes somaliens shebab a menacé le Kenya de nouvelles attaques s'il ne retire pas ses troupes de Somalie où elles combattent les rebelles depuis 2011, selon un enregistrement sonore posté sur internet. «Nous lançons un avertissement au gouvernement kényan et à tous ceux qui le soutiennent: s'ils veulent la paix, qu'ils quittent notre territoire (...). Sinon sachez qu'il ne s'agira que d'un avant-goût de ce que nous allons faire» à l'avenir, déclare le porte-parole des shebab, Sheikh Ali Mohamud Rage.

14h30: L'ombre de la «veuve blanche» plane sur la prise d'otage

Des déclarations officielles kényanes nourrissent les spéculations sur l'implication de la Britannique Samantha Lewthwaite dans l'attaque de Nairobi : vraies ou fausses, il est difficile de faire la part entre mythe et réalité sur "la veuve blanche", son surnom après la mort de son mari kamikaze.
Lundi soir, la ministre kényane des Affaires étrangères a affirmé qu'une Britannique avait participé à l'assaut. Ses déclarations contredisent cependant celles faites quelques heures plus tôt par le ministre kényan de l'Intérieur, Joseph Ole Lenku, qui avait démenti la présence de femmes dans le commando. Londres refuse de commenter

14h20: Le représentant de l'ONU appelle à intensifier la lutte contre les shebab
Le représentant spécial de l'ONU pour la Somalie, Nicholas Kay, a appelé la communauté internationale à intensifier la lutte contre les insurgés islamistes somaliens.
Lors d'une conférence de presse à Genève, il a indiqué que l'attaque contre le centre commercial "n'était pas une surprise".

14h10: Trois soldats succombent à leurs blessures
Trois soldats kényans blessés au cours des affrontements ces quatre derniers jours autour du centre commercial Westgate de Nairobi ont succombé à leurs blessures, a annoncé l'armée. «Onze soldats des forces de défense kényanes ont été blessés» et «malheureusement, trois d'entre eux ont succombé à leurs blessures», a indiqué un porte-parole de l'armée, le colonel Cyrus Oguna, dans un communiqué.

14h: Une partie du toit s'effondre
Une partie du toit du centre commercial Westgate s'est effondré après un violent incendie, a appris l'AFP de sources concordantes.
Selon une source sécuritaire kényane et un pompier, c'est une partie du parking aérien du centre commercial qui s'est effondrée, fragilisée par l'incendie ayant éclaté mardi. Le parking servait de toit à la section arrière du Westgate, notamment au premier étage d'un vaste supermarché.

Les forces spéciales kényanes combattaient toujours mardi matin "un ou deux" islamistes retranchés dans le centre commercial Westgate de Nairobi, près de quatre jours après l'attaque lancée par un commando armé comprenant dans ses rangs des Américains et une Britannique. A la fin de la journée, le présidenta annoncé la fin du siège du centre commercial. "Nous avons humilié et vaincu nos assaillants. (...) En conséquence de l'attaque, j'ai le regret d'annoncer que nous avons perdu 61 civils et six membres des forces de sécurité", a-t-il déclaré.

A.D. avec AFP
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr