L’UFC-Que Choisir pose un ultimatum à Facebook, Twitter et Google+

14 contributions
Publié le 27 juin 2013.

HIGH TECH – L'association de consommateurs donne 21 jours aux réseaux sociaux pour rendre conformes au droit français leurs conditions d'utilisation, «illisibles». Pour l’UFC, les internautes doivent pouvoir «garder la main sur leurs données personnelles»...

Honnêtement, qui a déjà lu (et compris) en intégralité les conditions d’utilisation de Facebook, Twitter et Google+? Et pourtant, leur examen est fort utile. Après avoir analysé les conditions contractuelles de ces trois réseaux sociaux, l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir annonce ce jeudi leur avoir envoyé une lettre de mise en demeure.

«On a posé un ultimatum à Facebook, Google+ et Twitter, en leur intimant l’ordre de modifier leurs clauses» pour qu’elles soient en conformité avec le droit français, a expliqué Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir, lors d’un point presse. «Ils ont un délai de trois semaines. Si d’ici là rien ne bouge, nous envisagerons d’agir en justice», a-t-il ajouté avant d’assurer: «Ces entreprises sont attentives lorsque l’on met le pied au tribunal».

«Ils s’autorisent tout et ne veulent être responsables de rien» 

En se penchant sur les conditions contractuelles proposées par les trois réseaux sociaux, l’association a constaté que ces textes étaient «illisibles». Ceux de Google+ (8 millions d'utilisateurs actifs en France) sont elliptiques «pour mieux masquer l’étendue des obligations de l’internaute». Au contraire, ceux de Facebook (26 millions) et Twitter (8 millions) sont pléthoriques: des dizaines de pages Internet remplies de liens hypertextes. Cerise sur le cupcake, plusieurs pages sont en langue anglaise. «Les informations essentielles sont morcelées et distillées, au point qu’il est impossible de savoir l’étendue des données collectées», dénonce l’association, pour qui ces sites «s’autorisent tout et ne veulent être responsables de rien».

Le constat d’Alain Bazot? Ces réseaux «utilisent nos données personnelles à l’infini».  «Est-ce qu’il faut attendre d’avoir des pratiques qui vont se répandre avec un point de non retour qui sera préjudiciable pour l’ensemble de la société ?». Pour éviter «le pire», l’UFC-Que Choisir a publié des vidéos pour montrer aux utilisateurs comment mieux sécuriser leur profil. «Il va bientôt y avoir les résultats du bac, les jeunes vont faire la fête, prendre des photos, c’est le bon moment pour sensibiliser les gens», selon Alain Bazot.

>> Êtes-vous méfiant envers les réseaux sociaux? Hésitez-vous parfois avant de poster du contenu? Que préconisez-vous pour améliorer la sécurité des données sur le web? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous ou via reporter-mobile@20minutes.fr

* Anaëlle Grondin

 
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr