Revivez l'Affaire Pistorius: Libéré sous caution, «il ne représente pas de risque de fuite» selon le juge

53 contributions
Publié le 22 février 2013.

JUSTICE - Oscar Pistorius est libéré sous caution...

La journée de vendredi : Le juge Nair a accepté la libération sous caution d'Oscar Pistorius.

Les protagonistes


- Oscar Pistorius:
Athlète paralympique qui aurait tiré quatre fois sur sa petite-amie, Reeva Steenkamp
- Reeva Steenkamp: Top-Model de 29 ans décédée dans la maison de son compagnon, Oscar Pistorius, jeudi matin
- Gerrie Nel: Procureur du tribunal de Pretoria.
- Barry Roux: Avocat de la défense (Oscar Pistorius)
- Desmond Nair: Juge

16h04: C'est la fin de la journée à Prétoria et la fin de cette semaine très juridique sur 20minutes.fr. Merci de nous avoir suivi, et rendez-vous le 4 juin prochain pour le début du procès Pistorius.

16h00: La séance est levée. Oscar Pistorius pourra donc préparer sa défense en liberté. Dans quatre mois, rendez-vous au tribunal pour le procès.

15h54: Parmi les choses que Pistorius n'a pas le droit de faire pendant sa caution:

- boire de l'alcool ou se droger
- retourner dans sa maison ou entrer en contact avec aucun de ses voisins
- avoir des contacts avec les témoins
- doit informer la police et tous ses mouvements et demander une autorisation pour passer une journée hors de Pretoria
- être joignable sur un numéro de téléphone jour et nuit
- il ne doit pas se rendre coupable de violence sur une femme
- de posséder une arme à feu

15h52: Le procès aura lieu le 4 juin prochain

15h50: Oscar Pistorius doit aussi rendre ses armes à feu.

15h48: Sur le million de rand, 100.000 doivent être déposé en cash. Le reste sera une garantie.

15h45: Pistorius doit remettre ses passeports et ne peut pas entrer dans n'importe quelle salle qui pourrait lui permettre de quitter le pays.

15h40: La caution est fixée à 1 million de rand (environ 85.000 euros)

15h35: L'audience va reprendre. Nous allons rapidement savoir quels sont les termes de la caution.

15h25: Oscar Pistorius attendra son procès en liberté, vient de confirmer le juge Nair. Les conditions de sa remise en liberté seront connues dans quelques minutes, après un court ajournement de cinq minutes.

15h23: «L'accusé a démontré qu'il pouvait prétendre à être libéré sous caution»

15h20: Troisième motif qui pourrait empêcher la mise en liberté lui aussi rejeté. Il en reste deux, si l'on a bien suivi.

15h10: Les antécédents violents de l'accusé ne lui coûteront pas sa caution si l'on essaie de lire entre les lignes des déclarations du juge Nair...

15h09: «Je ne peux pas confirmer avec certitude que l'accusé pourrait fuir la justice de son pays.» Un bon point pour Pistorius

15h03: «La défense a échoué à démontrer que le dossier de l'accusation était faible» Ca sent pas la remise en liberté pour Pistorius...

15h02: «J'ai du mal à comprendre pourquoi l'accusé n'a pas crié pour savoir qui se trouvait là avant de tirer.» Finalement on s'intèresse au fond alors...

14h56: L'air de rien, le magistrat en profite pour tacler la police sud-africaine en lui demandant d'envoyer ses enquêteurs les plus expérimentés sur les scènes de crime dés lors qu'une personne de l'importance d'Oscar Pistorius est impliquée.

14h50: Les erreurs de l'enquêteur Botha -démis de l'affaire depuis- sont désormais passées en revue une par une. Sans qu'on sache si ça suffit à en faire une de ces fameuses «circonstances exceptionnelles».

14h47: La question a laquelle le juge Nair doit répondre: Existe-t-il des circonstances exceptionnelles -une brèche dans la théorie de l'accusation- qui jusitifent la libération sous caution de Pistorius ?

14h43: Nair évoque les motifs qui pourraient l'empêcher d'accorder à Pistorius la liberté sous caution.

14h41: Ca reprend déjà. Lé décision va tomber d'un instant à l'autre

14h38: Petite précisions utile. Si ce n'est pas son rôle de juger le fond, le magistrat Nair se prononcera à propos de la caution sur la base d'un meurtre prémédité.

14h37: Audience ajournée 5 minutes. Ce qui s'appelle maintenir le supsense.

14h35: Il serait temps...



14h30: «Accorder une caution ne préjuge pas de la culpablité mais se décide en fonction de l'intérêt de la justice»

14h25: On a droit à l'historique de la notion juridique de caution depuis le septième siècle. Ca peut être long.

14h22: Ahhhh on arrive enfin au moment tant attendue. La caution. Le dénouement approche.

14h20: Le juge rappelle que des témoins ont parlé d'une dispute violente dans la soirée, et que selon un voisin proche, la lumière était allumée au moment des faits, et non juste après, comme le soutient la défense.

14h12: Pour info, la police a trouvé trois téléphones sur place, un iphone 4, un iphone 5 et un Blackberry. Desquels aucun appel n'a été passé la nuit du drame.

14h06: Au tour de l'enquête policière d'être passée en revue. Rien de nouveau pour le moment, donc.

14h02: Le juge Nair nous fait un résumé de la relation entre Oscar Pistorius et Reeva Steenkamp. Dans le détail. «Les témoins font état d'un couple très amoureux»

13h56: Oscar Pistorius a du mal à supporter le récit de la soirée du drame



13h50: Nair revient sur la version des faits telle qu'Oscar Pistorius les a racontés.

13h46: On passe au rappel des faits...La décisions devrait tomber très vite

13h42: Visiblement, c'est l'avocat de Pistorius lui-même qui a demandé à ce que l'audience ne soit pas filmée.

13h40: «La diffusion de l'audience peut avoir des dommages sur la procédure en cours». Voilà en gros ce que raconte le juge Nair.

13h38: Pour l'instant Nair ne dit rien de bien précis. Enfin, il revient sur le fait d'interdire le direct en image depuis la cour d'audience.

13h36: Il arrive

13h33: Tout le monde est en place, ne manque plus que la personne la plus importante, le juge Nair.

13h20: La salle d'audience est pris d'assaut, visiblement



13h: La décision du juge Nair devrait intervenir d'ici une demi-heure. Et bonne nouvelle, vous pourrez voir ça en direct.


10h58: Plaidoirie terminée pour Barry Roux. Le juge Nair annonce qu'il se prononcera sur la remise en liberté sous caution de Pistorius à 13h30 heure française. On se retrouve donc dans moins de deux heures.

10h52: Roux passe aux soupçons de duite. Selon l'avocat de Pistorius, c'est impossible car les prothèses de l'athlète nécéssitent un suivi spécifique qui ne pourrait pas se faire en dehors du pays.



10h48: «L'accusation a dit qu'Oscar Pistorius avait tiré à l'aveugle, pas qu'il avait tiré de manière délibérée» souligne Roux, dont l'unique intention semble être de requalifier l'accusation en légitime défense.

10h47: Après quelques recherches, je reviens sur le terme d'homicide involontaire, en anglais «culpable homicide». Selon l'interprétation anglo-saxonne, cela s'apparenterait d'avantage à de la légitime défense: tuer quelqu'un car il a fait quelque chose qui a provoqué cette réaction». En Afrique du Sud, on parle de «negligent killing of a human being», dont l'interpétation semble pencher entre les deux notions.

10h42: Pour l'avocat de Pistorius, ce dernier doit être poursuivi pour homicide involontaire, mais pas pour meurtre.

10h40: Barry Roux entre en scène pour démontrer que son client «n'a jamais voulu tuer Reeva Steenkamp»

10h18: Scène de tribunal avant la reprise...



10h05. C'en est fini pour Nel. La défense va pouvoir répondre à ses arguments dans une dizaine de minutes.

10h04: «Regardez Julian Assange. Il est mondialement connu et il vit confortablement dans une ambassade à Londres» poursuit Nel, qui fait l'anologie avec la célébrité de Pistorius qui pourrait être un frein à sa fuite.

9h53: Nel soulève un point important. Pourquoi diable Pistorius, capable de dormir avec une arme sous son oreiller par peur des cambrioleurs, ne ferme pas sa porte à clé ?



9h50: «On a déjà vu des personnes plus importantes fuir leur pays pour échapper à la justice» rappelle le procureur. «Pistorius doit se rendre compte qu'une longue peine de prison est garantie dans son cas, même s'il doit croire qu'il va être acquitté».

9h46: Nel rappelle que Pistorius a déjà «déchargé une arme à feu» en public, dans un restaurant du Cap, en début d'année. Un indice de plus de l'extrême violence dont l'athlète peut être capable selon lui.

9h37: La défense est également accusée d'obstruction à l'enquête. En cause, son refus de donner à la police l'un des téléphones retrouvés sur la scène du crime, a priori celui de Reeva Steenkamp.

9h28: Nel soupçonne carrément Pistorius d'avoir planifié la version du cambriolage qui a mal tourné avant d'avoir tué sa petite amie.

9h20: Nel ne croit pas du tout à la version des faits racontée par l'accusée. «Trop improbable»



9h17: En gros, le procureur reproche à Pistorius d'avoir fait une déclaration où il nie l'accusation de meurtre. En substance, il ne prend pas cette procédure sérieusement sinon il aurait accepté d'être questionné par la cour.

9h12: La parole au procureur, qui déroule ses arguments. Selon lui, le refus de Pistorius d'être questionné par une autre personne que son avocat prouve qu'il ne doit pas bénéficier d'une libération sous caution.

9h10: Superbe séquence à la Perry Mason avec Barry Roux, l'avocat de Psitorius, qui vient lui dire devant les caméras "Ca va aller". Selon Le Guardian, le juge Nair pourrait avoir besoin du week-end pour donner sa décision définitive.

9h07: Les choses se précisent; Pistorius fait son entrée dans la salle.



9h: Dernier jour d'audience préliminaire en Afrique du Sud. Oscar Pistorius saura ce vendredi s'il attendra son procès en prison...

L'audience préliminaire se poursuit ce vendredi. Après avoir entendu la défense d’Oscar Pistorius et le procureur, le juge Desmond Nair réunit une nouvelle audience. Il doit décider s’il accorde ou non une libération sous caution à Oscar Pistorius, accusé d’avoir tué avec préméditation son ex-petite amie Reeva Steenkamp. Même s’il a indiqué son intention de ne pas quitter l’Afrique du Sud d’ici le procès, qui devrait avoir lieu d’ici un an, Pistorius n’a que peu de chances de se voir accorder cette liberté.

J.L.
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr