Affaire Oscar Pistorius: Revivez l'audience à Pretoria de jeudi

16 contributions
Publié le 22 février 2013.

JUSTICE – La défense et l'accusation ont confronté leurs arguments...

Le résumé de la journée

Sorti du dossier après la révélation d'accusation de tentatives de meurtre en 2009, Hilton Botha est venu témoigner sur quelques points techniques. L'avocat de la défense Barry Roux a ensuite débuté sa plaidoirie en axant sur l'absence de preuves pouvant décrédibiliser la version de son client, Oscar Pistorius. Il a ensuite exigé la remise en liberté de Pistorius. Dans l'après-midi, le procureur Gerrie Nel a insisté sur la personnalité de l'athlète, jugé violent. Le procureur ne voit aucun élément susceptible d'accorder une libération sous caution à Pistorius.

Les principaux protagonistes

- Oscar Pistorius: Athlète paralympique qui aurait tiré quatre fois sur sa petite-amie, Reeva Steenkamp
- Reeva Steenkamp: Top-Model de 29 ans décédée dans la maison de son compagnon, Oscar Pistorius, jeudi matin
- Gerrie Nel: Procureur du tribunal de Pretoria.
- Barry Roux: Avocat de la défense (Oscar Pistorius)
- Desmond Nair: Juge
- Hilton Botha: ex-enquêteur en charge de l'affaire, dessaisi de l'affaire jeudi à cause d'accusation de tentatives de meurtre datant de 2009

15h04: Ce live s'achève. Rendez-vous vendredi pour la dernière journée d'audience.

15h01: Le réquisitoire est fini. La séance est levée pour aujourd'hui. Rendez-vous demain à 9h pour la dernière journée d'audience préliminaire.

14h58: "Pistorius a déjà menacé des gens et nous avons une femme morte", poursuit-il.

14h56: Le procureur défend l'honnêteté des témoins. "Pourquoi mentiraient-ils?", assène-t-il.

14h51: Dans tous les cas, Oscar Pistorius avait l'intention de tuer, poursuit Gerrie Nel.

14h48: Ce qu'il a fait montre qu'Oscar Pistorius voulait tirer et tuer, souligne le procureur.

14h43: Le procureur remet en cause l'amour existant entre Pistorius et Steenkamp, "pas évident" la nuit du drame.

14h38: Nel souligne que Pistorius aurait été victime "d'harcèlement et de menaces de mort" mais n'a jamais déposé plainte. Contradictoire à son sens.

14h32: Le procureur explique que Pistorius est un athlète international et qu'il sera amené à sortir du pays s'il est remis en liberté.

14h29: Le réquisitoire de Gerrie Nel continue.

14h26: Oscar Pistorius pleure.

14h25: Gerrie Nel: les douilles trouvées dans la salle de bain renforcent la théorie de l'accusation.

14h20: Gerrie Nel remet en cause la crédibilité de Pistorius.

14h18: Selon le procureur, la défense n'a pas montré les circonstances exceptionnelles qui permettaient de libérer Pistorius avant son procès.

14h15: L'audience reprend, la parole est au procureur Gerrie Nel.

14h02: Dix minutes de pause, puis ce sera au tour de l'accusation d'argumenter contre la libération sous caution d'Oscar Pistorius.

14h01: L'avocat répond que sa non-libération pourrait également choquer une partie de l'opinion publique.

13h59: Le juge s'inquiète maintenant des troubles à l'ordre public que pourrait déclencher la libération sous caution d'Oscar Pistorius.

13h56: Le juge revient sur l'incident du restaurant de Johannesbourg début février, où Pistorius avait tiré un coup de feu par mégarde.

13h52: Le juge soulève la possibilité que Pistorius influence des témoins s'il est remis en liberté avant le procès.

13h46: Barry Roux continue sa plaidoirie et demande la libération sous caution de son client.

13h41: La séance a été suspendue. Le juge Desmond Nair a invoqué "des menaces à l'extérieur du tribunal", a stoppé la séance cinq minutes avant de reprendre les débats.

13h38: "C'est une icone. Y aurait-il une réelle possibilité qu'il tente de s'évader?", souligne Roux.

13h36: Après avoir évoqué l'amour que portait Oscar Pistorius à Reeva Steenkamp, Barry Roux veut répondre à l'accusation qui affirme que Pistorius va quitter le pays s'il est libéré.

13h32: Oscar Pistorius fond en larmes alors que son avocat rappelle son amour pour Reeva Steenkamp.

13h26: Pour l'avocat de la défense, "il n'y a aucune raison d'inculper Oscar Pistorius d'un meurtre avec préméditation".

13h19: La défense insiste: la batte de cricket n'a pas servi à taper Reeva, elle était recouverte de sang car elle était sur les lieux du crime.

13h15: La crédibilité de Botha, l'inspecteur déchu, est mise à mal par la défense.

13h10: Le juge Desmond Nair et l'avocat de la défense Barry Roux continuent de débattre sur la crédibilité des témoins auditifs.

13h03: Barry Roux insiste; il n'y a pas de témoins visuels, beaucoup de choses sont possibles.

12h57: Le procureur intervient et nie que l'inspecteur Botha soit d'accord avec l'analyse balistique de la défense.

12h53: Il a rappelle que Botha a confirmé l'analyse balistique faite par la défense.

12h51: Roux critique les témoins affirmant avoir entendu une dispute dans la maison. "Moyen désespéré de l'accusation" pour prouver sa thèse.

12h47: Barry Roux raconte qu'Oscar Pistorius a déplacé le corps de Reeva Steenkamp avant d'appeler les secours. Signe qu'il voulait la sauver selon lui.

12h45: L'audience a repris au tribunal de Pretoria.

12h09: Barry Roux, l'avocat de la défense, pense que la décision de mise en liberté de Pistorius devrait être prise demain.

12h05: L'audience est suspendue pour une demi-heure.

12h: L'avocat conclut en insistant que rien n'a pu infirmer la thèse du cambrioleur et l'incident, avancée par Oscar Pistorius.

11h59: La vessie vide de Reeva, constatée à l'autopsie de la victime, explique sa présence aux toilettes selon l'avocat de la défense.

11h53: "Le fait que Reeva Steenkamp et Pistorius ont passé la nuit ensemble prouve qu'ils formaient un couple, pas qu'il y a eu un meurtre", insiste Barry Roux.

11h44: La défense nie également toute volonté de meurtre. "Rien pour le prouver", insiste Barry Roux.

11h41: Roux insite sur le fait que rien ne prouve que l'acte soit prémédité.

11h39: Roux souligne que rien n'a permis de prouver que Reeva Steenkamp et Oscar Pistorius n'étaient pas amoureux.

11h36: Barry Roux, l'avocat de la défense, débute sa plaidoirie.

11h34: Botha quitte la salle d'audience après avoir été interrogé sur différents points de l'enquête.

11h32: Voici une vue de la salle d'audience où se tient l'audience préliminaire d'Oscar Pistorius.

11h28: L'existence ou non de la propriété en Italie d'Oscar Pistorius est au coeur du débat entre le procureur, le juge et Botha.

11h22: Botha ne sait pas quoi répondre quand le juge lui demande pourquoi cette recherche n'a pas été effectuée plus rapidement.

11h20: Le juge interroge Botha sur les relevés téléphoniques de Pistorius le soir de la mort de Reeva Steenkamp. Le policier dit les avoir demandés.

11h10: Botha arrive à l'audience.

10h58: On attend la venue d'Hilton Botha convoqué par le juge pour s'expliquer des accusations de tentative de meurtre.

10h51: Dans un communiqué, Nike a annoncé la suspension jeudi de son contrat avec Oscar Pistorius.

10h41: Le site officiel d'Oscar Pistorius réagit et va à partir de maintenant informer des évolutions de l'affaire.

10h31: L'audience est suspendue. Le juge Desmond Nair exige de voir Hilton Botha pour l'interroger.

10h28: Le procureur Gerrie Nel revient sur les accusations de tentatives de meurtre qui pèsent sur Hilton Botha, enquêteur anciennement en charge de l'affaire Pistorius.

10h27: Le juge prend la parole, l'audience débute.

10h18: Le juge fait son entrée dans la salle. L'audience va commencer d'une minute à l'autre.

10h12: Le frère d'Oscar Pistorius vient d'arriver au tribunal de Pretoria.

10h08: L'audience va bientôt débuter. L'info du matin, ce sont les accusations de tentatives de meurtre d'Hilton Botha, l'enquêteur en charge de l'affaire, qui ont ressurgi. Les faits datent de 2009 et ont valu à Botha d'être dessaisi de l'affaire Pistorius selon les médias sud-africains.

Accusé du meurtre avec préméditation de son ex-compagne, Oscar Pistorius comparaît pour le troisième jour de suite devant le tribunal de Pretoria ce jeudi. L’audience préliminaire, chargée d’accorder ou non la liberté conditionnelle à Oscar Pistorius en attendant son procès, se poursuit alors que l’enquêteur chargé du dossier, Hilton Botha, a été rattrapé par des accusations de tentative de meurtre datant de 2009. La défense, incarnée par l’avocat Barry Roux, va tenter ce jeudi de convaincre le juge Desmond Nair que Pistorius ne compte pas quitter l’Afrique du Sud en cas de liberté conditionnelle.

R. B. avec agences
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr