La radio australienne à l'origine du canular sur Kate Middleton se défend

35 contributions
Publié le 8 décembre 2012.

PEOPLE - La radio affirme ne rien avoir fait d'illégal, au lendemain du suicide de l'infirmière piégée...

La station de radio australienne 2DayFM, à l'origine d'un canular téléphonique lié à la grossesse de la princesse Kate, a estimé samedi n'avoir rien à se reprocher, après la mort de l'infirmière britannique qui s'y est laissée prendre. L'infirmière Jacintha Saldanha de l'hôpital King Edward VII de Londres a été retrouvée morte vendredi, et les termes employés par la police laissent entendre qu'il s'agit d'un suicide.  Elle avait répondu à une demande de renseignements sur la santé de la princesse Kate, croyant avoir affaire à des membres de la famille royale britannique alors qu'il s'agissait de deux animateurs de la radio australienne 2DayFM.

Les auteurs du canular «totalement bouleversés»

Southern Cross Austereo, propriétaire de la radio, une station populaire de Sydney, a fait savoir par la voix de son directeur général Rhys Holleran, qu'elle collaborerait avec les autorités à une éventuelle enquête. Rhys Holleran s'est dit «persuadé» que la station de radio n'avait rien fait d'illégal. «C'est un événement tragique qu'on ne pouvait raisonnablement prévoir et qui nous a beaucoup attristé», a-t-il dit. «Notre première préoccupation à ce stade va à la famille de l'infirmière Saldanha.» Il a ajouté que les deux animateurs de 2DayFM, Mel Greig et Michael Christian, étaient «totalement bouleversés» par la mort de l'infirmière britannique, et ont été mis à pied pour une durée indéterminée.

Deux importantes sociétés australiennes, l'une de supermarchés et l'autre de téléphonie, ont suspendu leur contrat publicitaire avec la station de radio. L'autorité australienne de supervision des médias a fait savoir qu'elle s'entretiendrait avec l'actionnaire de 2DayFM. Les spots de publicité sur 2DayFM sont suspendus jusqu'à lundi alors que les pages Facebook des annonceurs de la station ont été inondées de messages haineux. Les comptes Twitter des deux animateurs ont été supprimés peu de temps après l'annonce de la tragédie. Cette année, 2DayFM avait déjà été réprimandée par l'autorité des médias après une émission lors de laquelle un animateur avait incité une adolescente de 14 ans à révéler en direct qu'elle avait été violée.

Avec Reuters
publicité
publicité
publicité

Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr