Chômage: 10% de chômeurs, des millions de chercheurs d'emploi "invisibles"

2 contributions
Publié le 5 décembre 2012.

Dépassement des 10% de chômage en métropole attendu jeudi, 5 millions d'appels par mois au 3949, 400.000 demandeurs d'emploi de plus en 18 mois et pourtant, les chômeurs, "isolés", deviennent presque "invisibles", observent les professionnels.

Alors que l'Insee devrait confirmer le franchissement au troisième trimestre en métropole de ce seuil symbolique déjà dépassé avec l'Outre-mer au premier trimestre, "beaucoup moins de chômeurs se présentent librement à l'accueil", constate Nadine Roulleau, l'une des responsables de l'Espace emploi de Pacé, près de Rennes.

Dans le bassin rennais, le nombre de chômeurs sans aucune activité a explosé de 20% en un an, le double de la moyenne nationale. Mais, "alors que ça s'aggrave, on ne les voit plus", "un petit peu comme le handicap", dit Mme Roulleau.

La Maison de l'emploi du pays de Montbéliard, en Franche-Comté, dresse le même constat. Le bond des inscriptions dans le bassin Belfort-Montbéliard-Héricourt (+20% aussi) a été ici "beaucoup moins marqué", signe pour Didier Sarrazin, chargé d'études, d'un "découragement devant les difficultés" dans un bassin "où de plus en plus de gens finissent leur vie active au chômage".

Lorsque le chômage franchit pour la première fois les 10%, en 1993, "les chômeurs se mettaient en colère, ils avaient plus la niaque. Aujourd'hui, on les sent découragés, moroses et moins assidus dans leur recherche", note Mme Roulleau.

"Plus le temps passe, plus le moral est atteint", les chômeurs "s'isolent et deviennent invisibles", explique Alain Marcu, chômeur et militant d'AC!, qui souligne que les demandeurs d'emploi "ne s'organisent pas, ne militent pas".

Ce phénomène n'est pas nouveau mais il se renforce car "maintenant les chômeurs font de plus en plus de recherches chez eux sur internet" quand "il y a encore 2 ou 3 ans, on devait les aider à créer un email", observe Mme Roulleau.

Les chômeurs plus autonomes mais plus isolés

Aujourd'hui, les dix sites les plus fréquentés pour leurs pages emploi, Pôle-emploi.fr et Leboncoin.fr en tête, drainent 18 millions de visites par mois, les chômeurs peuvent mettre à jour leur dossier depuis leur smartphone et Pôle emploi développe l'accompagnement 100% web.

Cette autonomie plus grande peut être douloureusement vécue car son revers est de renforcer l'isolement. "Je me sens souvent seule avec mon ordinateur", témoigne à Paris Isabelle, ex-chef de projet dans l'édition âgée de 58 ans, qui s'est tournée vers une association. De nombreux chômeurs réagissent en partageant avec d'autres sur internet. Sur les forums, l'entraide est croissante.

Mais certains, "au bout d'un moment viennent vers nous car ils ont besoin d'un regard extérieur pour comprendre pourquoi ça ne marche pas pour eux, ont besoin d'être soutenus psychologiquement", constate Mme Roulleau. Si globalement moins de chômeurs se présentent dans ce lieu d'écoute, les entretiens individuels ne désemplissent pas, à raison d'une soixantaine par semaine.

Les conseillers "essaient de les motiver pour qu'ils gardent un esprit positif, ce qui n'est pas évident quand on a moins d'offres en face. On les aide à activer leurs réseaux car c'est ce qui marche", poursuit-elle.

Il devrait y avoir une médecine des chômeurs, comme celle du travail, estime le psychiatre Michel Debout. Les chômeurs ont besoin d'un "accompagnement", que "la société s'intéresse à eux" car quand le chômage dure, "il provoque une désespérance, une remise en cause de ses capacités".

Les derniers chiffres du ministère du Travail, publiés le 28 novembre, ont montré un nouveau record du chômage de longue durée (plus d'un an): 1,9 million de personnes dans la France entière sur 4,9 millions d'inscrits (dont 3,3 sans aucune activité).

© 2012 AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr